1/1

      Dans nos vies saturées d'informations, ouvrir son regard au monde exige une disposition d'esprit particulière, un penchant certain pour la contemplation... Il faut regarder pour aimer, et aimer pour se nourrir. Que ce soit des reflets courant sur l'eau, des gratte-ciel irradiant la nuit New-yorkaise, le cœur d'un site Minoen, une fresque ancienne ou la beauté d'un visage...

      Ma peinture est construite par exaltation des couleurs et des rythmes observés. Je peins d'après mes photos car elles sont porteuses d'émotions vécues. C'est un travail plastique, au sens où je veille à la qualité des formes et à la circulation du regard. L'émotion, encore une fois, est le fil conducteur. Comme une musique...